L´ODRE DES BENE MERENTI
A notre époque, où tout va trop vite, il devient toujours plus difficile d’aider les autres comme il se doit, ou de préserver notre héritage culturel pour les générations à venir.

L’Ordre a été fondé en 1932 sous la dénomination « Communauté des Bene Merenti » .

 

Suite aux remous politiques et sociaux des années trente, le fondateur de la Maison Royale de Hohenzollern a décidé de dissoudre l’Ordre, mais il a toutefois subsisté en Allemagne jusqu’en 1941.

 

Le Roi Carol II de Roumanie a intégré l‘« Ordre des Bene Merenti » parmi les Ordres Royaux Roumains par décret du 16.12.1935. Le 8.3.1940, « l’Ordre des Bene Merenti » a été transformé en Ordre de St Georges, fondé simultanément par la Maison Royale roumaine.

 

En 1950, Son Altesse Sérénissime Emanuel Joseph Prince de Hohenzollern-Emden a doté l’Ordre de nouveaux statuts, adaptés à l’époque et, fin des années 80, il a établi le siège de la Grande Chancellerie en République d’Autriche. En 1998, un préambule a réglementé la succession de l’Ordre.

 

L’objectif de « l’Ordre des Bene Merenti » est d’aider l’humanité.

STATUTS
STATUTS
PRÉAMBULES

SAR le Prince Prinz Emanuel Joseph Maria Wilhelm Ferdinand Burkhard de Hohenzollern-Emden (* 23.2.1929, Munich – + 8.2.1999, Balingen-Stettberg)

L‘Ordre doit se répandre en tant que communauté. Tout honnête citoyen peut être intégré dans l’ordre, quelle que soit sa religion, son appartenance sociale ou politique. C’est le Grand Maître qui décide de l‘intégration.

Un représentant, appelé Consulat doit être désigné dans chaque Etat. Ces différents Consulats indépendants seront dirigés par Notre Chancelier. Celui-ci occupe le grade juste en dessous de Notre Grand Chancelier. Le Grand Chancelier délègue les fonctions, stipulées à l‘article 7, aux différents Consulats. Les Baillis sont inscrits dans leurs Etats respectifs, pour autant que ce soit requis par la loi. Il est interdit de s’inscrire en tant que société par actions.

 

L’Ordre des Bene Merenti a été fondé par Notre Maison en 1932 et s’il advenait à nouveau que des personnes étrangères, des tiers, des institutions, s’approprient illégitimement le nom, les insignes, etc. de Notre Ordre ou tentent de le faire, Nous souhaitons vivement Nous y opposer par tous les moyens, aussi longtemps qu’il/elle ne peut présenter une autorisation signée de la main du Grand Maître ou tant qu’une telle autorisation n’existe pas.

 

La condition première de l’Ordre est la « reconnaissance du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes » dans un des Etats suivants dans lesquels il est établi: Allemagne, Autriche, Hongrie, Roumanie, Pologne, Königsberg, Lituanie et Lettonie. Ainsi l’acte parlementaire fait du Grand Chancelier du moment le Souverain Commandeur de l’Ordre. Le Grand Maître peut à cette fin déplacer le siège (le lieu de résidence de l’Ordre), où il convient.

 

Une autre condition est « l’autorisation de porter l’uniforme (militaire) » de l’Etat en question, dans lequel l’Ordre est établi.

 

Si un Etat permet ou autorise le port de titres de noblesse, le Grand Maître peut modifier les distinctions honorifiques stipulées à l’article 3. Les distinctions honorifiques et les titres sont héréditaires.

 

Le titre de noblesse « Prince » est strictement réservé au Grand Maître, à moins qu’il ne porte déjà cette distinction honorifique. Nous ne souhaitons pas voir ce titre se généraliser.

 

Seul le Grand Maître peut approuver les requêtes de toutes natures.

SAR le Prince Emanuel-Joseph de Hohenzollern-Emden, Salzburg, le 23.12.1998

RECONSTITUTION le 12 mai 1947

Nous, Emanuel-Joseph, par la grâce de Dieu, Prince de Hohenzollern-Emden, après avoir fondé Notre Communauté de « BENE MERENTI » arrêtons les dispositions suivantes et décidons, en conséquence, que l‘ORDRE DES BENE MERENTI portera uniquement les signes de la communauté citée.

 

Article 1

Les distinctions pour services rendus se composent des classes suivantes:

1ère classe:      Croix de Grand Commandeur en sautoir             GrKmtK/B/BMO

2ème classe:      Etoile d‘or                                      KmtK/BMO

3ème classe:      Etoile d‘argent                                  RK/BMO

Classe spéciale I:    Croix de Grand Commandeur avec émeraudes en sautoir    GrKmtK/B/Sm/BMO

Classe spéciale II:  Croix de Grand Commandeur avec étoile d’or au ruban    GrKmtK/St/B/BMO

Article 2

La médaille consiste en une croix pattée blanche à quatre branches avec bords extérieur noirs, côté face. En son centre figure l’inscription « BENE MERENTI » entourée d’une couronne de laurier verte. Côté pile, figurent les initiales du Grand Maître de l’époque surmontée d’une couronne sur un champ blanc à bord noir. L’Ordre est représenté par une couronne fermée à cinq pointes. Le ruban de l’Ordre est blanc avec trois lignes noires.

Article 3

La médaille de 3ème classe est une étoile en argent. La médaille de 2ème classe, une étoile en or. La médaille de 1ère classe est portée en sautoir. Les étoiles se portent épinglées du côté gauche de la poitrine.

Le titre honorifique de 3ème classe est « Chevalier/Dame de », celui de 2ème classe, « Baron/Baronne de », et celui de 1ère classe, « Comte/Comtesse de ». Les titres honorifiques peuvent également être décernés/octroyés séparément.

Article 4

Toutes les distinctions de l‘Ordre des Bene Merenti qui sont décernées à des femmes, sont portées à un ruban avec une boucle, comme représenté et comprennent en général la croix mentionnée au point 2, comme suit : croix de 1ère classe avec couronne en or à la double boucle; croix de 2ème classe avec couronne en or à la boucle; croix de 3ème classe sans couronne à la boucle.

Article 5

Classe spéciale I:     Croix de Grand Commandeur avec émeraudes en collier     GrKmtK/B/Sm/BMO

Classe spéciale II:    Croix de Grand Commandeur avec étoile d‘Or au ruban           GrKmtK/St/B/BMO

Article 6

Nous Nous réservons le droit de décerner des médailles de Notre ORDRE DES BENE MERENTIS dans des cas particuliers. Nous ne souhaitons pas généraliser l’octroi de cette classe spéciale.

Article 7

L’objectif de la fondation de l’Ordre initial est de récompenser les mérites particuliers, de reconnaître la loyauté et le dévouement et c’est toujours ce qui Nous guide lorsque nous décernons l’ORDRE DES BENE MERENTI.

Article 8

Nos décorations sont décernées en toute liberté, spontanément, en reconnaissance de services rendus.

Article 9

Toutes les décorations et médailles peuvent être conservées par la famille après le décès du récipiendaire. Lorsqu’une personne se voie promue à un grade supérieur, elle doit rendre gracieusement les insignes du grade inférieur.

Article 10

Si, contre toute attente, il advenait que le récipiendaire d’une distinction de Notre Ordre se comporte de manière indigne, il serait dégradé et se verrait retirer la distinction honorifique et les insignes de Notre Ordre.

Article 11

Notre mandataire est tenu d’établir une chancellerie de l’Ordre, qui s’occupera de décerner les distinctions.

Article 11 Addendum

Lors de Notre décès en tant que Grand Maître, nous souhaitons vivement que le Grand Chancelier de l‘Ordre des Bene Merenti du moment assure la direction pendant l’interrègne. Nous n’avons pas prévu de transmission d’office à Notre fils et il revient à Notre Grand Chancelier et à lui seul de modifier cette situation et, lors du choix d’un nouveau Grand Maître, qui devra être lui-même descendant de plein droit de haute noblesse et maison, excluant toute autre possibilité (pour une personne physique).

Article 12

Nous avons promulgué les présents Statuts et y avons fait apposer Notre sceau de la Maison de Hohenzollern-Emden.

SAR le Prince Emanuel-Joseph de Hohenzollern-Emden

ORDRES
2ème classe
1.Klasse
1ère classe
3. Klasse
3ème classe
ORDRES
Grand Maître

1950 – 1999
Emanuel-Joseph Prince de Hohenzollern-Emden

1999 – 2001
Interrègne en République de Lettonie

2002
Déclaration de Souveraineté par le Parlement de la République de Lettonie

2003-2015
Peter Maximilian Prince de Heidendorf
Princeps Transylvania Saxones

2016
Vladimirs Prince de Starcevs

Grand Chancelier

1950 – 1988
Johann II. Prince de Heidendorf-Schuster de Medgyes
Princeps Transylvania Saxones

1989 – 2002
Peter Maximilian Prince de Heidendorf
Princeps Transylvania Saxones

2003-2015
Vladimirs Comte de Starcevs

2016
Ruslans Baron de Wolfs

DIGNITAIRES
DIGNITAIRES

Les dignitaires de la classe spéciale: Nr. 2; Nr. 4 ; Nr. 5; Nr. 10; Nr. 11; Nr. 12; Nr. 19;
L’indication du nom ne suit pas ordre du mérite
(1ère classe, 2ème classe, 3ème classe), mais après son anoblissement par la cérémonie religieuse.

  1. Andreas CORDIER
    Deutschland, Stadt Freiburg i. Breisgau; Rechtsanwalt
  2. Attila Graf de BAJTSY de URÖGH et GECZEFLAVA
    Österreich, Stadt Napels USA; Zivil- und Immobilienmakler
  3. Consul Detlef Werner JONAS
    Deutschland, Stadt Hannover; Unternehmer
  4. Ordensträger gestrichen
  5. Senator Peter LÖFFLER
    Österreich, Stadt Linz; Zivilmakler
  6. Mag. Christian FRECH
    Österreich, Stadt Steyr; Unternehmen „Der Ordensspezialist“
  7. Mag. Martina FRECH
    Österreich, Stadt Steyr; Leitende Angestellte
  8. Oberst Heinz KOFLER
    Österreich, BMLV Wien; Ministerium f. Versorgung/Beschaffung
  9. Generalkonsul Captain Eike F. MALLING
    Deutschland, Stadt Hamburg; Unternehmer
  10. Senator Peter BEHNEKE (Fürst Benkovsky; Polen)
    Deutschland, Stadt München; Auktionator
  11. Senator Prof. DDr. hc.
    Hans-Wolfgang PRINZ de HEIDENDORF-MOHNSSEN
    Deutschland, Stadt Nindorf; Unternehmer
  12. Senator Michael PRINZ de HEIDENDORF-SCHUSTER
    Österreich, Stadt Salzburg; Unternehmer
  13. Ordensträger gestrichen
  14. Ernst Albert PRINZ von SACHSEN-COBURG und GOTHA
    Deutschland, Stadt München; Unternehmer
  15. Alexander GRAF von SCHÖNBORN-BUCHHEIM
    Deutschland, Stadt München; Immobilienmakler
  16. Generaldirektor Herman FRANCKEN
    Deutschland, Stadt Leverkusen; Leitender Angestellter
  17. Herr Almants CHEVALIER de POLIKEVICS
    Lettland, Stadt Riga; Stv. Leiter Rechnungshof Stadt Riga.
  18. Olga GRÄFIN de STARCEVA-MASLOVA
    Russland, Stadt Riga; Zivilmakler
  19. Prof. Mag. iur. Dr. hc. Vladimirs GRAF de STARCEVS
    Lettland, Stadt Riga; Zivilmakler, Oberst a. D.
  20. Normands CHEVALIER de PUTANS
    Lettland, Stadt Riga; Unternehmer.
  21. Viktor Nikolai CHEVALIER de YEGEROV
    Kasachstan, Stadt Astana; Abgeordneter des Parlamentes der Republik Kasachstan; Vorsitzender Sektion Budget.
  22. Leonid BARON de GORODNITSCHEV
    Russland, Stadt Königsberg; Unternehmer.
  23. Dr. habil. Igor CHEVALIER de KABASHKIN
    Lettland, Stadt Riga; VizeRektor und Professor der Hochschule für
    Transport und Telekommunikation
  24. Dr. habil. Eugene CHEVALIER de KOPYTOV
    Lettland, Stadt Riga; Rektor und Professor der Hochschule für
    Transport und Telekommunikation
  25. Diana GRÄFIN de VASKEVICA
    Lettland, Stadt Riga; Privat.
  26. Olga GRÄFIN de VASKEVICA
    Lettland, Stadt Riga; Privat.
  27. Vladimirs GRAF de VASKEVICS
    Lettland, Stadt Riga; Oberstaatsanwalt.
  28. Claude COMTE de KOX
    Luxemburg, Luxemburg; Senator
    Präsident der European Security Agency (ESA).
  29. Alexandru Tiberiu BARON de DEKANY
    Rumänien, Stadt Arad; Senator
    Vizebürgermeister von Arad
  30. Lady Anna, COMTESSE de POPPER
    Ungarn, Stadt Budapest; Secretary
    General of KMFAP (Order of Malta/Red)
  31. Sir George, COMTE de POPPER
    Ungarn, Stadt Budapest;
    Prime Minister of KMFAP (Order of Malta/Red)
  32. José M., PRINCE COSMELLI
    Portugal, Stadt Lissabon;
    Grand Master of KMFAP (Order of Malta/Red)
  33. Jelizaveta GRÄFIN von RUMYANCEVA – KRUMINA
    Lettland, Stadt Riga; Privatier
  34. Dipl. Ing. Heinz NOWOTNY
    Österreich, Stadt Wien; Head of Remax Masteragents Vienna
  35. Natalja BARONESS DE DOROHOVA
    Lettland, Stadt Riga; Privatier
  36. Christian MACHOWETZ
    Österreich, Stadt Wien; Unternehmer; Privatier
  37. Dr. Friedrich GRAF von HOLLEIS
    Rumänien, Stadt Oradea; Unternehmer
HISTOIRE
HISTOIRE
DER FÜRSTLICH HOHENZOLLERSCHE ORDEN BENE MERENTI

Il n’y a pas beaucoup de choses à raconter sur l’Ordre des Bene Merenti sous la souveraineté des Hohenzollern. En effet, les documents sont rares, car le Prince Friedrich n’a plus archivé aussi soigneusement qu’autrefois ce qui concernait les affaires de l’Ordre. En outre, maintes décisions ne furent pas fixées par écrit, ce qui a pour conséquence, que nous ne pouvons présenter qu’un historique lacunaire de l’Ordre.

 

Interpellé par la récession économique qui sévissait en Allemagne, le Prince Friedrich de Hohenzollern a décidé en été 1932 de créer une communauté, poursuivant des objectifs caritatifs, analogues aux Ordres de Malte ou de Saint-Jean. Une fois les statuts rédigés et les décorations créées,  l’Ordre a été constitué le 9 août 1932 par quatre membres fondateurs sous la dénomination « Communauté des Bene Merenti ». Afin de garantir les droits juridiques, ces documents avaient été soumis pour approbation au Ministère de l’Intérieur du Reich, qui n’avait pas émis la moindre objection à ce sujet. En dépit de déclaration officielle d’absence de risques, le Prince Friedrich réalisa très rapidement qu’il n’existait pas de possibilité politique et sociale pour la constitution de cet ordre et, dès le mois de janvier 1933, les quatre membres fondateurs déclarèrent l’ordre dissous par leur signature. Cette constitution s’arrêta donc là, avant même d’avoir réellement pu commencer à exister,  vu que les quatre membres fondateurs n’avaient jamais divulgué sa création et que l’Ordre n’avait pas eu l’occasion de poser le moindre acte d’extériorisation.

 

Toutefois, il nous faut nous pencher sur la répartition en classes et les décorations prévues pour cet ordre éphémère, car ils seront importants pour l’avenir.

 

Nous, Friedrich, par la grâce de Dieu Prince de  Hohenzollern, Burgrave de Nuremberg, Comte de Sigmaringen, Veringen et Bergh, Seigneur de  Haigerloch et Werstein, avons décidé d’ajouter la clause suivante après la fondation de Notre ordre des « Bene Merenti »:

 

La communauté des « Bene Merenti » a été fondée le 9 août 1932 sous notre égide.

 

Nous stipulons que la communauté des « Bene Merenti » portera uniquement les insignes de la communauté précitée.

 

L’Ordre comporte les grades suivants:

 

  1. Nous en tant que Grand Maître
  2. Les membres honoraires de Notre Maison Royale
  3. Les Commandeurs
  4. Les Chevaliers de Justice
  5. Les Chevaliers honoraires
  6. Les Chevaliers

 

Les pendants féminins de ces grades sont les suivants:

 

  1. La Grande Maîtresse (la Princesse)
  2. Les membres d‘honneurs (Les Princesses de Notre Maison)
  3. Les Dames de Justice
  4. Les Dames d‘honneur
  5. Les Dames

 

La croix consiste en une croix blanche à bords noirs. Au centre, figure l’inscription « Bene Merenti », entourée d’une couronne verte en médaille. Côté pile, figure Nos initiales, trois F entrelacés surmontés d’une couronne, – sur un champ blanc bordé de noir. Le ruban de l’Ordre est couleur argent avec une ligne noire – semblable au ruban de notre Maison Royale.

 

  1. Nous, en tant que Grand Maître portons la grande croix au cou avec couronne et trophée
    et une grande croix sur la poitrine.
  2. Les membres honoraires de Notre maison portent la même grande croix, mais sans trophée et sans croix sur la poitrine.
  3. Les Commandeurs portent au la croix en émail avec couronne et à chaque fois 3 rayons dans la pointe.
  4. Les Chevaliers de Justice portent la même croix que celle des Commandeurs, mais sans couronne.
  5. Les Chevaliers honoraires également, mais sans couronne ni rayons.
  6. Les Chevalier portent la croix sur la poitrine, mais les croisillons – sans émail, sont réalisés en argent et noir.

 

Les Dames de la Communauté portent:

 

  1. La Princesse, en tant que Grande Maîtresse, une plus petite croix en émail avec couronne et rayons sur le ruban de l’Ordre en boucle.
  2. Les membres honoraires et
  3. Les Dames de justice portent la même croix, que celle mentionnée au point 1, mais sans couronne.
  4. Les Dames d’honneur, les mêmes qu’aux points 2 et 3, mais sans rayons.
  5. Les Dames, la croix avec l’argent et les croisillons noirs.

 

Fait en Notre château de Sigmaringen
Le 10 août 1932
(signé) Friedrich

 

Bien que cette Communauté n’ait été que peu connue à l’extérieur, en dehors d’un cercle de personnes très limité, nous avons quand même connaissance d’une décoration d’un Chevalier de Justice.

 

Cette croix est en argent plaqué or. Le côté face est émaillé en blanc bordé de noir. Au centre du médaillon, figure l’inscription « Bene Merenti » entourée d’une couronne de lauriers. Le côté pile est également émaillé en blanc, au centre du médaillon le monogramme F est surmonté d’une couronne sur fond blanc et bordé de noir. Chaque branche de la croix comporte trois rayons dorés.

 

L’Ordre des « Bene Merenti » n’existait pratiquement plus dans la forme prévue. Toutefois, son nom et les décorations qui avaient été conçues, ont été conservés par le Prince Friedrich et l’Ordre de la Maison Princière, et joints à une nouvelle division. L’époque à laquelle cela remonte, reste cependant indéterminée. La liste des distinctions honorifiques de l’Ordre de la Maison des Hohenzollern, déjà mentionnée à plusieurs reprises et datant de 1935, énumère pour la première fois la répartition de l’Ordre en différentes classes.
La répartition en classe, qui avait été reprise de l’Ordre de Saint-Jean, adopte désormais une numérotation plus neutre. L’Ordre s’est également quelque peu réduit, puisque la classe des Chevaliers de Justice a disparu.

 

C’est sous cette forme que l’Ordre des Bene Merenti a aussi été intégré par la Roumanie, par décret du 16 décembre 1935 par le Roi Carol II de Roumanie sous l’ordre royal de Roumanie.

 

Il était octroyé en quatre classes pour les messieurs et trois classes pour les dames. Par décret du 8 mars 1940, l’ordre des Bene Merenti de la Maison régnante a été assimilé à l’ordre de St Georges, constitué simultanément. Il a ainsi cessé d’exister, mais les décorations décernées peuvent toujours être portées.
La fois suivante que nous entendons parler de l’Ordre est lors de modification des statuts du 5 décembre 1941, lors de laquelle il subit une extension, tout comme les autres Ordres Princiers (Note du rédacteur : bien qu’il y ait dissous en 1933, comme on le mentionne au début!).
Par ailleurs, d’autres classes sont venues s’ajouter : chez les messieurs la 4ème classe, avec couronne et chez les Dames, la 1ère classe avec couronne sans rayons et la 4ème classe avec couronne.
Vu qu’il n’est pas aisé de bien arriver à suivre l’évolution de l’Ordre au travers de la répartition changeante des classes, Son Altesse Emanuel Joseph Prince de Hohenzollern a décidé en 1951 d’en établir une nouvelle version.
L’Ordre a été répertorié en République d’Autriche dans le « Amtskalender » (annuaire officiel) de la République d’Autriche et le Ministère compétent de la Défense Nationale lui a délivré une « autorisation de port sur l’uniforme de la République d’Autriche ». Cette autorisation d’arborer les décorations de l’Ordre a également été accordée par la République de Lettonie.
Ensuite, les décorations ont été adaptées à la « Nouvelle ère » (1998) et les classes ont été réduites. Ce que l’on qualifie de grande croix se porte encore toujours en sautoir, avec des émeraudes, lorsque s’agit de la classe spéciale. La croix de Chevalier s’épingle désormais tout simplement et a la forme d’une étoile. Le ruban a conservé sa forme initiale (argent avec 3 traits noirs)

CONTACT

Your Name (required)

Your Email (required)

Subject

Your Message

SIÈGE DE LA SOUVERAINETÈ

1046 Riga, Republik Lettland

GRANDE CHANCELLERIE – AMBASSADE

LV-1046 Riga, 6/92 Lielirbes iela

Boîte postale: office@benemerenti.org

CONSULAT DU LUXEMBOURG:

LU-1424 Luxembourg, 4, Rue André Duchscher

Boîte postale: luxembourg@benemerenti.org

CONSULAT DE LA ROUMANIE:

RO-310124 Arad, Blvd. Decebal Nr. 29/4

Boîte postale: romania@benemerenti.org

MAILBOX